Mots-Clé: PS

75 millions pour les partis politiques cette année

Samuel Laurent (lefigaro.fr) avec AFP
21/05/2008 | Mise à jour : 09:39

Pour 2008, l’enveloppe a augmenté de 2 millions d’euros. UMP et PS se taillent la part du lion.

Pour les partis politiques aussi, l’inflation existe. Avec 74,8 millions contre 73,2 en 2007, le financement de la vie politique française prend un peu plus de 2% de plus en un an, selon le décret paru au journal officiel mercredi.

Cette somme, qui doit permettre à une cinquantaine de partis et de groupement d’exercer leur activité, est évidemment très inégalement répartie. En tête, l’UMP, à qui la position de parti de la majorité à l’Assemblée procure 46% de la totalité du financement de la vie politique Française avec près de 34,5 millions d’euros. Suit le PS avec 24,5 millions, soit près de 33% du total.

Article dans le Parisien du 29 avril 2008

La mairie accorde une tribune à une

liste perdante

Louise Colcombet | mardi 29 avril 2008 | Le Parisien

C’EST UNE PREMIERE, qui est loin de faire l’unanimité. Lors du dernier conseil municipal de Massy, la majorité a voté un amendement qui accorde une tribune dans le bulletin municipal à Massy plus juste, une liste qui, avec 9,1 % des voix, n’a pourtant pas obtenu d’élus.Dawari Horsfall, sa tête de liste, se félicite de cette décision, un peu inespérée, qui permet à son mouvement de continuer à exister.

 

« Je voulais faire en sorte qu’on ne nous oublie pas, nous représentons la troisième force politique de Massy, analyse Dawari Horsfall. J’ai demandé en me disant qu’on avait une chance sur mille pour que ça marche ! »

Et le maire (DVD), Vincent Delahaye, au grand dam de l’opposition socialiste, a accédé à cette demande… « Juste après les élections, nous avions demandé au maire deux pages au lieu d’une pour l’expression des groupes politiques, raconte Marie-Pierre Oprandi, qui a mené la liste de gauche. On nous les a refusées. Et là, deux jours avant le conseil, on nous annonce ça ! » Résultat : la place accordée à l’opposition, qui a voté contre l’amendement, passera de 1 200 signes à… 700 signes. Massy plus juste récupère ainsi 15 % de l’espace dédié à l’opposition. « Une stratégie qui consiste, contrairement à ce qui est affiché, à rogner le débat démocratique », conclut Marie-Pierre Oprandi.

« C’est un retour d’ascenseur », juge pour sa part Jérôme Guedj, autre élu socialiste, pour qui « la présence de la liste Massy plus juste a bien arrangé Vincent Delahaye ». C’est aussi une jolie peau de banane pour Oprandi qui aurait sans doute aimé oublier l’épisode Horsfall, un candidat qui a rogné son électorat populaire. Dans l’entre-deux-tours, les deux candidats n’avaient pu parvenir à un accord.

Et, tel un caillou dans la chaussure de la gauche, Dawari Horsfall annonce désormais vouloir présenter des candidats dans les deux cantons de Massy, actuellement tenus par… Jérôme Guedj et Marie-Pierre Oprandi. « Je n’avais pas d’arrière-pensée en accordant cette tribune, assure Vincent Delahaye, l’initiative n’est d’ailleurs pas venue de moi. »

Pour autant, certains se réjouissent du désordre que cet amendement provoque dans l’opposition. Ainsi Henry Quaghebeur, premier adjoint de Vincent Delahaye, de lancer, hilare, à Dawari Horsfall, en marge du conseil municipal : « J’en ai encore dans ma manche, la prochaine fois, tu auras 25 % ! »

Article dans le Républicain du 24 avril 2008

« Massy Plus Juste aura son mot à dire »

Le Républicain du jeudi 24 avril 2008

article_republicain_24042008.jpg

Conseil Général de l’Essonne : vers une hausse des impôts ?

Le spectre d’une augmentation des impôts

3,5 % pour la taxe d’habitation, 3,9 % pour le foncier bâti. Contrairement à ce qui était prévu, la part départementale des impôts locaux devrait augmenter…

Article dans le Républicain du 03 avril 2008

« Reconstruire à gauche »

Un nouveau groupe d’opposition s’est formé à Massy. Baptisé Massy@venir, il regroupe des militants de différents bords de gauche (PS, MRC…) qui ont fait la campagne avec la socialiste Marie-Pierre Oprandi lors des municipales. « Au-delà du bénéfice de la prime au maire sortant, de l’attaque délibérée de la tête de liste « Massy Plus Juste« , il est dramatique que le résultat du scrutin sanctionne la liste du rassemblement de la gauche avec un tel écart de voix », déclare Philippe Gautreau, conseiller municipal et représentant de massy@venir.

MASSY : COMPOSITION DU CONSEIL MUNICIPAL ET DELEGATIONS

(Cliquez sur la photo pour agrandir)


MAIRE


MAIRES ADJOINTS


quaghebeur.jpgphlippoteau.jpgdanielou.jpgcollot.jpgvalette.jpgdailloux.jpgmarciano.jpgdeiana.jpglaffargue.jpghammouche.jpgollier.jpg


CONSEILLERS MUNICIPAUX


dujardin.jpgbrioit.jpglecigne.jpgrichardeau.jpggreffier.jpgvictorien.jpgmavian.jpgzeller.jpgjadoui.jpgcorp_dit_genti.jpgdaniel.jpgfreret.jpgmatakovic.jpgportais.jpgbellaiche.jpgmarrouchi.jpgroques.jpgfanget.jpgroche.jpgnoel.jpgoprandi.jpgguedj.jpgroverch.jpgben_slimane.jpggautreau.jpgjan.jpgdel_negro.jpg

MASSY : liste des maires adjoints et des conseillers municipaux

logo_massy_new.jpg

 

MAIRE

Vincent DELAHAYE
Maire de Massy

 

MAIRES ADJOINTS

M. QUAGHEBEUR Henry

1er Adjoint

Délégation : Sécurité, Déplacements et Communication

Mme PHLIPPOTEAU Elisabeth

2e Adjoint

Délégation : Développement durable, Environnement, Restauration municipale, Relations internationales

MASSY : les élus du Conseil Municipal

repartition_conseil_municipal.jpgliste_elus.jpg

Quels seraient les résultats de Massy Plus Juste pour les cantonales ?

Bonjour

L’élection municipale 2008 qui vient de passer nous a permis d’évaluer le poids des Massicoises et des Massicois partageant nos valeurs : celles d’une ville plus juste et plus solidaire, pour tous les habitants. Au-delà du résultat du second tour qui, malgré les 9,10% d’électeurs qui nous ont fait confiance, ne nous donne aucune représentativité au conseil municipal, une question se pose à nous : quel aurait été notre score dans le cas d’une élection cantonale ?

Article dans le Parisien du 13 mars 2008

MASSY

Le PS fusionne… à moitié !

N.J. | Le Parisien | 13.03.2008 | 07h00

A MASSY, le PS fusionne… à moitié. Condamné à élargir son électorat pour dépasser ses 33 % (face aux 49,9 % du divers droite Vincent Delahaye), la gauche s’est unie aux Verts. Au premier tour, la liste Del Negro flirtait avec les 8 %. Elle obtient six places éligibles sur la liste de la socialiste Marie-Pierre Oprandi.