Mots-Clé: Jean-Luc Mélenchon

Départ de M. Mélenchon : interview de Dawari Horsfall

Rappel des faits

Le vote du 7 novembre 2008, sur les motions préparant au Congrès de Reims, ont donné un avantage à la motion présentée par Ségolène Royal suivi de celles de Bertrand Delanoë, Martine Aubry et Benoît Hamon. Pour Jean-Luc Mélenchon qui a soutenu Benoît Hamon, ça suffit !
Selon lui, 80% des encartés PS sont ancrés « centre-droit » avec des « Royalistes » qui rêvent de s’associer au Modem de François Bayrou. Il dit refuser de se renier en participant à des combinaisons tactiques, et « veut prendre son indépendance d’actions et souhaite créer un nouveau parti de gauche » en dehors du NPA d’Olivier Besancenot, avec qui il ne veut pas discuter, mais en collaborant avec les communistes.