Archives de catégorie : Vie quotidienne

Massy : Icade vend son patrimoine

Bonsoir

icade-1.jpg

Nous avions espéré, après le démarrage de travaux dans les parties communes des immeubles de la rue de Lisbonne, que le bailleur Icade prenne enfin en considération les besoins des locataires. Après plusieurs décennies sans rénovation, on peut dire que cela était bien mérité. Il n’en est rien : Icade, filiale de la Caisse des Dépôts et Consignations, annonce quelques semaines plus tard vouloir céder une partie de son patrimoine, plus particulièrement les logements à loyers conventionnés, dont les immeubles en cours de rénovation. Continuer la lecture

L’office HLM d’Antony est épinglé pour ne pas avoir assez logé de pauvres

Bertrand Bissuel| lundi 11 août 2008 | Le Monde

 

Pour Nicolas Sarkozy, les missions du logement social sont limpides : il doit « accueillir en priorité » ceux qui n’ont pas les moyens de trouver un toit « par le libre jeu du marché ». Autrement dit, les plus pauvres. Mais ce principe, rappelé le 11 décembre 2007 lors d’un déplacement dans la banlieue de Nancy, n’est pas suivi à la lettre dans certains organismes HLM – même lorsqu’ils sont rattachés à des collectivités locales tenues par l’UMP. Continuer la lecture

Article dans Le Parisien du 21 juillet 2008

Ces milliards qui dorment dans les caisses des sociétés HLM

Odile Plichon| lundi 21 juillet 2008 | Le Parisien

Alors que le pays manque cruellement de logements sociaux, la trésorerie des sociétés HLM laisse apparaître un bas de laine de 11 milliards d’euros. La ministre du Logement propose de taxer les bailleurs qui n’investissent pas assez. Continuer la lecture

Article dans Le Parisien du 20 juin 2008

400 logements au-dessus du centre commercial rénové

 

Louise Colcombet | vendredi 20 juin 2008 | Le Parisien

 

QUEL AVENIR pour le centre commercial des Franciades ? A partir d’aujourd’hui et jusqu’au 30 août, une exposition* apporte les premières réponses. Elle présente les grandes orientations du projet de requalification du centre commercial, après l’enquête menée auprès des riverains et des commerçants.

 

Si on est encore loin du projet final – l’aménageur et l’architecte n’étant pas encore choisis – on en sait déjà beaucoup sur l’aspect futur de la place de France.

 

D’abord, il y aura un changement radical au niveau du paysage : fini le centre commercial composé de petites cellules disparates, place à un schéma composé de deux grands triangles qui se font face, accessibles aux voitures, avec une surface commerciale en hausse d’un tiers environ. Et près de 400 logements seront construits au-dessus des commerces afin de rentabiliser l’opération, qui devrait coûter 70 millions d’euros, dont « 20 ou 30 à la charge de la ville », détaille le maire DVD, Vincent Delahaye. Engagement de campagne, la requalification des Franciades est pour le maire un objectif prioritaire. « C’est ambitieux, mais il ne faut pas faire dans la demi-mesure, Massy le mérite. L’objectif est de reconstruire un vrai coeur de ville dans ce quartier qui regroupe 15 000 habitants. »

 

Aussi la mairie a-t-elle prévu de faire venir aux Franciades le conservatoire et de construire un auditorium, afin de renforcer le pôle culturel formé par l’opéra et le cinéma.

 

Dernier changement majeur : trouver de nouvelles places de stationnement… tout en rendant la place de France totalement piétonne ! Mais d’ici là, le projet pourra encore être amendé, le premier coup de pioche n’étant pas prévu avant 2011.

 

* Exposition jusqu’au 30 août à la médiathèque Jean-Cocteau et à partir du 1 e r septembre à la direction de l’urbanisme en mairie. Un registre est à la disposition des habitants afin de recueillir leur avis. Tél. 01.60.13.30.00.

Les agents municipaux à Massy

  • Départ à la retraite de « Michtou »


Le 14 décembre 2007, Michtou dit l’accordéoniste nous offre un pot pour son départ après 30 ans de bons et loyaux services à la ville.

A la suite du discours de son supérieur hiérarchique : « Michtou, et sa manie de vouloir arroser ses collègues pendant ses pauses, nous manquera « , je n’ai pas pu m’empêcher de lui répondre : « au cours de ces 30 ans, il y a une chose qui aurait mérité d’être arrosée, c’est sa fiche de paie. Après toutes ces années elle n’a pas évolué, 1 100 € nets l’année de sa retraite ».

M. Michtou & M. Horsfall.

 

  • Lettre à destination des agents municipaux distribuée à l’occasion des voeux du Maire le 18 janvier 2008.

Tract destiné aux agents municipaux (PDF)