Tribune Juillet-Août 2014

Le conseil général et l’inadmissible mélange des genres…

Décidemment le conseiller général de Massy Est n’a rien compris… La « cuisine politicienne » a beau être rejetée par nos concitoyens, élections après élections, il persévère d’en être un « master chef »… Pour mettre du monde dans sa salle à l’occasion d’une invitation à un conseil cantonal en cette fin de mois de juin, il commence par y remettre des « packs numériques » à des jeunes des cantons de Massy et de Chilly-Mazarin… Outre qu’il soit choquant qu’une telle remise de packs, qui rentre bel et bien dans le champ d’action du conseil général, vienne tout à coup se mêler à une réunion publique avec des citoyens de la ville en vue d’informer et de débattre- ce qui vous l’avouerez n’a rien à voir – … il est également étonnant d’y convier des jeunes de Chilly-Mazarin, sans d’ailleurs que n’y soit annoncé dans le tract l’invitation du conseiller général du dit canton. Peut-être comprendra-t-on mieux en rappelant que le nouveau découpage des cantons prévoit de réunir les villes de Massy et de Chilly-Mazarin… Manipulation, quand tu nous tiens…

L’avenir de notre intercommunalité : construire une intercommunalité forte et ambitieuse.

Notre communauté d’agglomération – Europ’Essonne – a été créée en 2007 avec 9 autres communes. Depuis, les communes de la communauté du Hurepoix nous ont rejoint, faisant de l’ensemble un groupement de près de 150 000 habitants. Les intercommunalités de la Grande Couronne devant atteindre au minimum 200 000 habitants au 1er janvier 2016, il reviendra au Préfet de la Région Ile de France de faire une proposition d’un nouveau schéma de coopération intercommunale d’ici la fin de l’été. La ville de Massy ainsi que la Communauté d’Agglomération Europ’Essonne ont voté à une très large majorité, au sein de leurs conseils respectifs, une motion afin de réaffirmer leur volonté de constituer, au sud-ouest de la métropole parisienne, un vaste territoire porteur de projets, riches de sens et de perspectives d’avenir, regroupant Europ’Essonne, la CAPS (Communauté d’Agglomération du Plateau de Saclay) et l’agglomération « Versailles-Grand Parc ». Cette réunion des trois intercommunalités permettra l’alliance d’une prestigieuse histoire, symbolisée par Versailles, d’une richesse scientifique unique autour de Saclay, et d’une forte attractivité composée de polarités économiques majeures (Vélizy-Courtabœuf-Massy), le tout desservi par de grands axes de communication (RN20, autoroutes A6 et A10, TGV, aéroport d’Orly…). Elle composera ainsi un territoire durable, pérenne, susceptible d’être un partenaire de bon niveau pour la Métropole du Grand Paris qui comptera plus six millions d’habitants. Elle portera un projet de développement ambitieux tout en maintenant le souci permanent du respect des villes et de leur rôle de proximité.

Pierre Ollier, président de Massy Pour Vous

Dawari Horsfall, président de Massy Plus juste

Nicolas Samsoen, président du groupe « Rassemblés pour Massy »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *