Tribune Juin 2014

#Bring back our girls

C’est une vraie et nécessaire unanimité qui a été obtenue de la part de l’ensemble des groupes représentés au conseil municipal pour dénoncer l’insupportable enlèvement des 200 lycéennes nigérianes, par l’organisation terroriste Boko Haram.

La ville de Massy toute entière s’est ainsi associée à l’élan de solidarité internationale en soutenant le mouvement « #Bring back our girls » via une motion votée en conseil municipal et via des affiches apposées à l’entrée de plusieurs bâtiments municipaux.

Rassemblement pour la paix dans nos quartiers

Le Maire et plusieurs conseillers municipaux étaient présents, au côté de l’AFAM et de l’APAJF pour dénoncer les faits graves advenus à Massy, aux antipodes des valeurs que voulaient porter l’évènement organisé par ces deux associations une semaine plus tôt.

Tous ensemble, parents, associations, professionnels, institutions, nous devons agir pour la tranquillité dans nos quartiers.

La réforme territoriale

Nous évoquions, le mois dernier, dans ces colonnes le recours qu’avait déposé le Sénateur-Maire pour dénoncer la manière dont avaient été redécoupés les cantons de notre département. Depuis le gouvernement a fait mieux : après la claque électorale reçue par le Parti socialiste aux élections municipales, il s’est sûrement demandé par quels moyens il pouvait éviter de tendre l’autre joue… La solution s’est imposée d’elle-même : repousser les élections régionales et départementales de six mois ou d’un an, avec le prétexte d’une grande réforme territoriale. Avec cela, nos conseillers généraux élus pour trois ans risquent bien de rester en poste en réalité cinq ans après deux reports d’élections… Une vision très particulière de la démocratie…

S’attaquer au « millefeuille territorial » est depuis longtemps une volonté de Vincent Delahaye. C’est dans ce même esprit qu’il propose d’étendre la métropole du grand Paris, aujourd’hui strate supplémentaire créé par la loi de fin 2013, à l’ensemble de la région île-de-France. Ainsi trois échelons administratifs seraient maintenus : Métropole, intercommunalités, communes au lieu de cinq actuellement : Métropole, Région, départements, intercommunalités, communes. C’est ce vers quoi il faut aller pour plus d’efficacité de l’ensemble et une réduction des dépenses publiques.

Avec le même souci d’efficacité et d’économies, Vincent Delahaye a déposé une proposition de loi pour réduire le nombre de parlementaires, de 925 actuellement à 650, soit au final 1 parlementaire pour 100 000 habitants, ratio proche de celui de la plupart des autres démocraties. Ces 650 parlementaires seraient partagés entre la chambre des députés (400 députés) et le Sénat (250 sénateurs).

Elections Européennes

31 listes ont été déposées pour les élections européennes avec les résultats que l’on sait. Une bonne partie de ces 31 listes n’a même pas déposé de bulletin de vote, pas toujours rédigé de profession de foi, permettant au moins de savoir ce qu’elles défendent.

Pour que les 24 bureaux de vote soient tenus correctement dans la ville, de 8h à 20h, en toute transparence, il faut dans chacun d’eux, un président et au moins deux assesseurs. Les candidats ont la responsabilité de proposer des bénévoles pour assurer une présence continue. Comment expliquer dès lors que le Parti socialiste n’ait proposé que 7 personnes en tout et pour tout, que le Front National et Europe-Ecologie Les Verts n’en aient proposé aucun, quand le Front de Gauche en proposait 15 et que les 62 élus de Massy et les soutiens de Massy Pour Vous et de Massy Plus juste assuraient heureusement ce travail bénévole et essentiel… Nous profitons de l’occasion pour remercier chaleureusement ces derniers.

 

Pierre Ollier, président de Massy Pour Vous
Dawari Horsfall, président de Massy Plus Juste
Nicolas Samsoen, président du groupe « Rassemblés pour Massy »

Site : www.massyplusjuste.fr / Blog : www.dawarihorsfall.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *