Article dans le Parisien du 25 avril 2008

Vaste enquête de la Cour des comptes en vue

article_parisien_25042008.jpg

 

« La Cour des comptes, qui planche déjà sur la Foncière Logement et sur Alliance, deux collecteurs du 1% logement, relance cette nouvelle investigation, deux ans seulement après son précédent contrôle. Rarissime. » O.P.

Vendredi 25 avril 2008 | Le Parisien

 

———————————————————

Qui est l’association Foncière Logement ?

FONCIERE LOGEMENT se fixe pour objectif d’élaborer et de mettre en œuvre une

politique de diversification et de renouvellement de l’offre locative, avec la volonté affirmée de participer, à terme, au financement des retraites des salariés du secteur privé.

FONCIERE LOGEMENT acquière et fait gérer des logements dans des programmes neufs ou existants avec travaux, auprès d’opérateurs privés ou sociaux (SA, Office ou COOP d’HLM, SEM).

FONCIERE LOGEMENT demeure le seul investisseur et le seul propriétaire des biens immobiliers acquis.

Sa mission et ses objectifs (tels qu’elle les définis) :

Offrir aux salariés des entreprises du secteur privé des logements locatifs de qualité.
Mieux répondre aux besoins des salariés du secteur privé en matière de logement.
Contribuer à la mixité sociale par l’habitat, sur l’ensemble du territoire, dans les secteurs où l’offre est insuffisante ou mal répartie
Assurer la qualité de construction et de gestion d’un parc immobilier afin de lui garantir une valeur patrimoniale certaine
Le transfert, à terme, de ce patrimoine aux régimes de retraite complémentaire par répartition

Quel rapport avec la ville de Massy ?

La ville de Massy, dans le cadre du projet d’aménagement du nouveau quartier Atlantis, a approuvé une convention de partenariat avec cette association (Conseil Municipal du 17 avril 2008) pour la gestion de 200 logements sociaux sur les 600 à 700 logements prévus.
Sans douter de la bonne foi de l’équipe municipale qui a contracté avec un acteur reconnu du secteur, ni de l’opposition qui a approuvé cette délibération, il convient tout de même de porter une attention particulière sur les agissements de cette association, au cœur d’un scandale dont les principales victimes sont une fois encore les bénéficiaires de logements sociaux dont les dotations publiques sont détournées.

Ainsi, deux dirigeants de l’Union d’Economie Sociale pour le Logement (UESL, présidée depuis mars 2005 par Daniel Dewavrin, ancien président de l’UIMM mis en examen pour « abus de confiance »), ont reconnu toucher, en tant que responsables de la Foncière Logement, un salaire mensuel de 8 046 euros brut alors qu’en théorie les administrateurs sont bénévoles. (Source : Les Echos)

Une réponse à Article dans le Parisien du 25 avril 2008

  1. Frédéric dit :

    Merci pour cette information qui m’avait échappé.

    Il est JUSTE de ne pas « douter de la bonne foi de l’équipe municipale qui a contracté avec un acteur reconnu du secteur, ni de l’opposition qui a approuvé » la mise en place d’une convention de partenariat avec la Foncière Logement.

    D’autant que le motif de la mise en place de cette convention visait à contenir l’hégémonie de cette association sur la ville et laisser une place non négligeable à d’autres opérateurs.

    Nous ne pouvons donc que féliciter le conseil municipal dans sa totalité pour cette démarche.

    Et devons, nous, associations, rester vigilants sur les agissements des acteurs sociaux sur la ville de Massy.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *