Gauche / droite, la politique locale se résume-t-elle à ça ?

Bonsoir

Je m’étonne aujourd’hui encore que la seule question que l’on me pose de manière récurrente est la suivante : Massy Plus Juste, c’est un parti de gauche ou de droite ? A cette question, j’y ai répondu à maintes reprises et pourtant, elle revient encore et encore… Le fait de se déclarer apolitique désoriente les gens. Ou plutôt on leur a tellement résumé la politique à un choix bipolaire qu’il leur faut absolument une déclaration officielle de positionnement d’un candidat avant de le juger. Après tout, allez-vous voter pour moi si je suis de droite ? Et si je suis de gauche aurais-je plus de chance de gagner votre voix ? Le fait de se marquer d’un bord ou de l’autre a-t-il pour conséquence de se voir barrer l’éventualité qu’on puisse voter pour moi ? On m’a toujours appris à analyser, étudier, réfléchir avant de juger. Or selon certains, la présélection devrait être faite à partir d’un de ces deux mots : gauche ou droite.

Pour tenter une fois de plus de vous exposer ma vision de la politique locale, je vais vous livrer mon sentiment. Oui, bien entendu, j’ai des convictions politiques, je vote comme tout le monde. Maintenant, le vote à l’élection présidentielle n’est pas identique au vote à l’élection municipale. Voter à droite pour la présidentielle n’est pas incompatible avec un vote à gauche pour les municipales. Et vice-versa. D’ailleurs, notre ville en est l’exemple parfait : M. Delahaye, Maire de droite, a quasi-été réélu au 1er tour en 2001 avec 49.5% des voix (il lui manquait 57 voix), pour finalement être réélu au 2nd tour avec 53.4% des voix. Aux législatives, un an plus tard, ce même V. Delahaye est devancé à Massy par le candidat socialiste François Lamy (33.54% contre 35.22%). Sans parler de la dernière élection présidentielle où la candidate socialiste arrive en tête à Massy avec 57.47% au 2nd tour. Alors Massy, ville de gauche ou de droite ? Je serais tenté de dire que… ça dépend. Les Massicois sont assez intelligents pour adapter leur vote à l’échéance qui se présente à eux.

Cette capacité d’analyse et le choix qui en découle, c’est une des valeurs que j’affirme depuis que j’ai officiellement lancé ma candidature. J’ai des principes et je vais vous les énumérer :

1. la valeur d’une parole ne s’évalue pas en fonction de la bouche de laquelle elle sort

Cela signifie que je suis capable d’apporter tout le crédit à une parole prononcée par la droite comme la gauche. Le dialogue et l’échange de point de vue sont une richesse pour la ville et ses habitants.

2. L’image de ce paysage politique bipolaire est néfaste pour le pays

Dans la continuité du premier point, je crois qu’aujourd’hui les dirigeants politiques font preuve d’une attitude irresponsable, indigne d’une démocratie et de l’intérêt d’un pays. Le gouvernement gouverne, l’opposition critique pour critiquer. Ceci est valable quel que soit la tendance du gouvernement en place. Quand verra-t-on une opposition soutenir haut et fort une mesure prise par le gouvernement dans l’intérêt du pays ? Tous les Français de gauche peuvent remercier M. Chirac de ne pas avoir engagé la France dans le conflit en Irak. Il faut savoir rendre les honneurs à son adversaire, quand il les mérite.

3. Ma candidature n’est pas un candidature stratégique

Si le programme et le projet politique pour Massy de l’un des deux candidats contenaient les valeurs que je prône, ma candidature n’aurait pas eu lieu. Par mon engagement, je ne cherche ni à aider les uns, ni à nuire aux autres. Je me place sur une vague que personne n’a cherché jusque-là à considérer, la voix de tous ceux qui ne se reconnaissent plus dans le schéma actuel. La voix de tous ceux qui sont allés jusqu’à renoncer à s’exprimer (le taux d’abstention en 2001 était de 37.28% !) ou qui ne peuvent pas s’exprimer (les étrangers hors Union Européenne qui n’ont pas le droit de vote). Mais également la voix de ceux qui partagent l’idée d’une vision nouvelle et qui ne chercheront qu’à me juger sur la valeur du programme que je présenterai.

Alors oui, je le dis une fois de plus : Massy Plus Juste est une liste ni de gauche, ni de droite, ni du centre. C’est une liste apolitique. Une liste qui repose sur des valeurs, totalement indépendante et au service des Massicois. Tous les autres discours qui pourront vous être faits sont totalement faux et ne sont que des stratégies politiques que je connais bien. J’ai choisi de ne pas y prêter attention car ce n’est pas ma priorité. Je préfère rester concentré sur mon objectif.

Ce que je ne cesse de répéter depuis le début du mouvement est confirmé par un sondage paru le 14 janvier 2008 dans « Libération » : 79% des Français voteront pour des enjeux locaux plutôt que nationaux aux municipales… et seulement à 9% pour l’appartenance politique des candidats (sondage LH2). L’article complet est visualisable sur le site de Libération : http://www.liberation.fr/actualite/politiques/legislatives2008/actu/303653.FR.php

Ensemble, nous pouvons gagner.

Dawari HORFALL

9 réflexions sur « Gauche / droite, la politique locale se résume-t-elle à ça ? »

  1. Leb.

    Merci mr Hosfall de répondre a nos questions, mais j’aimerais comprendre vous dites, que vous n’êtes ni de gauche, ni de droite et ni même du centre! Une liste apolitique!!?? C’est faire une politique a votre maniere? c’est peut etre bien!! mais sa n’existe pas.

    Certe, c’est bien beau de ce differencier des autres candidat et politiciens car nous savons tous qu’il y dans leur sang strategie et mensonge pour arriver a leur fin!!J’aimerais croire en votre sincerité car je connais votre manière de travailler et de repondre au besoin de tout le monde,mais la politique doit répondre a certaine question et en une seule phrase (si possible)!Pas tout le monde ne sinteresse a la politique et pas tout le monde ne comprend les politiciens! ( pensez aux autres!! )

    Peut importe il est bon de savoir qu’un candidat s’investit de cette manière et s’interresse de l’avis de tout le monde mais vous ne pouvais pas dire que vous n’etes ni de droite ni de gauche a la rigueur un peu des deux, d’autant plus que c’est une politique humaine!!soyez directif, Ne l’oubliez pas!! Merci

    Répondre
  2. Cobra le Cynique

    Faire de la politique en étant apolitique me semble un peu contradictoire. De dire qu’on est ni à gauche, ni à droite aussi d’une certaine manière. Car une politique de droite ou une politique de gauche dans une ville ne donne pas les mêmes résultats. Les valeurs que tu défends sont nécessairement d’un bord ou de l’autre, les valeurs communes entre les partis reposent généralement sur des concepts très généraux et souvent humanistes (le refus d’intervenir en Irak par exemple qui a fait l’unanimité).
    Alors comment comptes-tu gérer la politique de ma ville, heu !… Je voulais dire l’apolitique…

    Répondre
  3. ALI H.

    Cher Dawari,

    Tout d’abord, je tiens à te félicité pour ton courage et tes convictions qui font de ta candidature une alternative intéressante pour les Massicois et une réflexion intéressante sur la vie politique pour ceux qui comme moi qui ne le sont plus.

    Il est à noter que le véritable défi de ton positionnement est d’être crédible, sans pour autant prôner une appartenance politique.

    Je reste persuadé que les enjeux actuels de la ville sont liés aux décisions nationales et gouvernementales, cependant comme tu le décris si bien il est impératif d’évaluer les mesures politiques (ainsi que leurs objectifs), plutôt qu’un parti qu’il soit de gauche ou de droite.

    Peux tu m’en dire un peu plus sur tes réflexions ou ton point de vue :

    – Jeunesse/Sport
    – Economique
    – Emploie
    – Sociale/Culturel
    – Logements
    – Immigration
    – Sans oublier ta vision des quartiers, qui nous sont si chères (nos cités qui nous ont donné tant de valeurs …)

    Au plaisir de te relire,

    Je te souhaite une bonne et heureuse campagne, en ce début d’année 2008, démarrage d’une belle et longue carrière politique
    Enfin Apolitique…

    Ali

    Répondre
  4. TS

    Bonjour Dawari
    Merci pour ces précisions qui confirment que tu t’engages pour des idées. La politique a besoin d’un nouveau souffle et il lui faut se moderniser et s’adapter, ce qu’elle a du mal à faire.
    Continue ton action et espérant que tu rassembles le plus possible autour de ce concept.

    Répondre
  5. admin

    Bonjour Ali
    Merci pour ton commentaire et tes encouragements. Je suis content de savoir que tu partages mon analyse de la politique, une approche différente.
    Pour le contenu de mon programme, nous sommes en phase de synthèse des différentes idées qui ont émergées de nos ateliers de réflexion. Les grandes lignes du programme devraient être dévoilées d’ici la fin du mois. Tu seras bien entendu prévenu. En attendant, restons mobilisés pour cette échéance.
    Dawari

    Répondre
  6. rer1d1

    Bonjour
    Je comprends votre soin de vous démarquer des partis qui, sous un nom ou sous un autre, se partagent le pouvoir depuis le début de la Troisième République au moins. Le ralliement récent de personnalités de « gauche » à un gouvernement de « droite » montre que les équipes sont interchangeables, remplacées après usure sans que ne soient perturbée la bonne marche des affaires.
    Toutefois, vous conviendrez que mener une politique municipale autonome sans considération pratique des décisions gouvernementales ne se conçoit que si vous limitez votre rôle à la gestion des bacs à fleurs.
    Le malentendu est d’abord d’ordre sémantique. Votre revendication d’apolitisme est un contre-sens. Littéralement, être apolitique (je me réfère au dictionnaire), ne signifie pas être indépendant des partis politiques, mais être indifférent aux affaires de la cité. Je ne doute ni de votre intégrité ni de l’utilité de votre démarche, bien au contraire. C’est pourquoi je juge votre engagement comme éminemment politique, au sens noble du terme. « Les mots ont un sens » comme dirait l’autre, et il avait raison sur ce point. C’est tout l’art des politiciens comme le Président de la République de tordre les mots, les dénaturer, leur faire dire le contraire de leur sens réel pour faire passer le froid pour du chaud, une hausse pour une baisse, une expulsion pour une reconduite, un exploiteur pour un créateur de richesse, etc. Les citoyens n’auront de force et vous ne les servirez bien qu’à la condition que tous, nous reprenions possession des mots et de leur sens. La promotion de l’usage des bibliothèques et leur enrichissement sera je l’espère un point de votre programme éducatif.
    Alors de grâce, vous ne vous reconnaissez pas dans les partis politiques existants, soit, cette position vous honore, mais ne vous dîtes pas apolitique.
    Cordialement

    Répondre
  7. admin

    Bonsoir rer1d1
    La définition du mot apolitique dans mon dictionnaire est la suivante : 1. « Qui se place en dehors de la politique » ou 2. « qui professe la neutralité en matière politique » (Le Petit Larousse)
    Vous trouverez également une autre définition du mot sur le lien suivant : http://fr.wikipedia.org/wiki/Apolitisme
    Ainsi, contrairement à ce que vous affirmez, je peux me considérer comme étant apolitique.
    Je vous remercie tout de même de votre précision et prends en considération votre remarque sur la promotion de l’usage de la bibliothèque.

    Dawari

    Répondre
  8. Francine Lefaix

    Bonjour Monsieur,
    Vous déclarez avoir des opinions politiques. Vous déclarez également que voter à droite pour les présidentielles et à gauche pour les municipales, n’est pas incompatible et vice versa. Je ne suis pas d’accord avec vous, car aussi bien qu’au niveau présidentielle qu’au niveau municipale il faut savoir s’engager clairement. Une municipalité de droite comme à Massy actuellement, prend des engagements qui sont toujours en faveur du capitalisme (voir l’agenda 21 : c’est aménager le capitalisme en voulant faire croire que l’on se soucie encore de la planète, ce qui est proposé dans cet agenda sont de petites réformes, alors qu’il faut arrêter de façon urgente tout ce système qui broie tout ce qu’il y a encore à broyer).
    Si vous n’êtes ni à droite, ni à gauche, peut-être êtes vous de l’extrême droite ou de l’extrême gauche. Mais vous présentez comme un apolitique, cela semble difficile à croire. Gérer une municipalité ou un pays de présente pas tant de différence….
    Cordialment

    Répondre
  9. Sedreen

    Vous dites que la définition du mot apolitique dans votre dictionnaire est la suivante : 1. “Qui se place en dehors de la politique” ou 2. “qui professe la neutralité en matière politique” (Le Petit Larousse).

    Bien j’en prends acte. Vous vous placez en dehors de la politique. Mais il faut alors aller jusqu’au bout de votre raisonnement et dire en dehors de quoi vous vous placez. Pour cela je me réfère à mon dico et je lis la définition du mot POLITIQUE. et que vois-je ?

    « La politique au sens plus large est donc la structure et le fonctionnement (méthodique, théorique et pratique) d’une communauté, d’une société. La politique concerne les actions, l’équilibre, le développement interne ou externe de cette société, ses rapports internes et ses rapports à d’autres ensembles. La politique est donc principalement ce qui a trait au collectif, à une somme d’individualités et/ou de multiplicités. »

    Pouvez-vous maintenant m’expliquer comment vous faites dans ces conditions ?

    Est-ce à dire que vous vous présenter aux municipales pour faire … rien ou pire la même chose que le maire actuel, à savoir du clientélisme ?

    Excusez-moi si mon ton est un peu fort, mais il est dangereux de maltraiter ces concepts parce qu’ils sont le fondement de la société. Ils sont ce qui permet le vivre ensemble. Surfer sur ces vagues c’est mener les citoyens au bord du gouffre.

    Se déclarer hors de la politique lorsque l’on veut être maire d’une ville n’a à mes yeux aucun sens et cela revient à aider ceux qui veulent désaisir les citoyens de leur propre pouvoir pour mieux l’accaparer pour leur propre interêt
    .
    Ce n’est pas se déclarer non politique qui est courageux mais bien au contraire c’est amener ceux qui s’en désintéresse à faire de la politique qui est responsable. Parce que s’est leur redonner le pouvoir de maitriser leur propre vie.

    Sedreen

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *