Réponse au commentaire de M. Abesse

Bonjour M. Abesse

Tout d’abord, bonne année et meilleurs vœux à vous et à tous vos proches.

Merci pour votre commentaire très intéressant, qui aborde différents sujets, auxquels je vous propose de répondre point par point, au travers d’un nouvel article.


M. Abesse : « Vous êtes diplômé de Science Po Paris ? »

Dawari Horsfall. : Je ne suis pas diplômé de Science Po mais formé sur les questions d’Education et de Délinquance. Je suis par ailleurs ingénieur maître en aménagement et développement territorial.

M. A. « Pourquoi le nom du blog n’est pas Massy plus juste ? »

D.H. : Ce blog est bien le mien, celui de Dawari HORSFALL, candidat investi tête de liste de Massy Plus Juste. Il n’a été créé que pour échanger avec les massicois, et pour me présenter en tant que candidat. Tout le monde aujourd’hui ne sait pas qui je suis : c’était l’occasion.

Quant à Massy Plus Juste, il est prévu de réaliser un site Internet après les élections, qui retracera toutes les étapes que nous vivons actuellement. Massy Plus Juste sera un acteur de premier plan concernant la politique de la ville, fenêtre par laquelle chacune et chacun pourra se faire entendre. Je suis l’initiateur de ce mouvement, cela ne fait pas de moi un dictateur. Massy Plus Juste est lancé et vivra avec ou sans Dawari HORSFALL.

M. A. « Votre blog fait-il référence à une équipe est quelles sont les compétences des membres de votre équipe ? »

D.H. : Une minorité de professionnels de la politique veut faire croire aux citoyens que la politique n’est réservée qu’à une élite, aux initiés, et que les citoyens ne doivent que voter. Mais je peux vous affirmer que les Massicois connaissent et servent leur ville mieux que les élus. Un nombre significatif d’habitants s’engagent dans la vie associative, ont des compétences diverses et variées. Ce sont ces gens qui font la renommée de Massy.

Si par les « membres de mon équipe » vous entendez la liste que je présenterai, sachez qu’elle n’est pas encore établie : elle dépendra de différents critères qui sont l’engagement des uns et des autres au travers des ateliers de réflexion que j’ai mis en place, les qualités humaines et professionnelles. L’objectif est de présenter une liste dans laquelle chaque Massicoise et chaque Massicois pourra se reconnaître. Si vous aviez pu assister à l’un des ateliers, vous auriez eu l’occasion de juger vous-même de la compétence de ceux qui m’entourent. Vous retrouverez cette retranscription dans le programme électoral qui en émergera.

M. A. « Que voulez-vous faire exactement (projets démarches), y a-t-il un plan ? »

D.H. : La démarche dont je suis à l’initiative consiste à créer un nouveau type de gouvernance où les citoyens sont réellement acteurs de leur vie. Elle propose une alternative aux formes traditionnelles de relation élus / habitants en amenant les citoyens à occuper des fonctions d’élus. Ce n’est pas un feu de paille qui s’éteindra au soir du second tour, mais un mouvement qui a vocation à perdurer et participer à toutes autres échéances électorales. L’élection municipale 2008 est la première grande étape de ce mouvement, mais pas la dernière. Elle n’est pas un but. Massy Plus Juste s’inscrit dans la durée.

M. A. « Pourquoi et pour qui vous présentez-vous et qui représentez-vous ? »

D.H. : Je tiens avant tout à préciser que Massy Plus Juste est un mouvement apolitique. C’est essentiel dans sa démarche. Cet engagement repose avant tout sur des valeurs. Des valeurs par lesquelles chaque habitant pourra se sentir considéré et écouté. Et pas seulement les électeurs. Cette présentation d’une liste indépendante est le résultat de l’incapacité des professionnels de la politique à se rapprocher des considérations des gens. Trop d’habitants que je rencontre quotidiennement ont abandonné leur responsabilité citoyenne, par dépit. Ils sont déçus par les prises de position des partis politiques, quelque soit le bord, trop occupés à consolider leur pouvoir ou à chercher à déstabiliser l’adversaire. Ce n’est pas une attitude responsable de la part de ceux qui sont supposés être au service de la population. Et les premiers à en subir les conséquences sont vous et moi. L’idée n’est certainement pas d’opposer les habitants, mais au contraire d’arriver à rassembler les citoyens de tous les quartiers, de tous les milieux, de toutes les tendances pour une politique locale cohérente et au bénéfice de toutes et tous. Je pense que la raison est plus forte que l’intérêt individuel lorsqu’il s’agit de question concernant la vie quotidienne, le bien-être et le mieux-vivre.

M. A. «… aujourd’hui vous n’avez ni plan d’action ni une réelle connaissance des dossiers de votre ville mise à part ceux touchant à la jeunesse, c’est limite… »

D.H. : J’ai eu l’occasion de prendre connaissance progressivement des dossiers de la ville, dans le cadre de cette initiative. Cela me permet de me préparer, mais reste toujours tributaire du bon-vouloir de la municipalité qui transmet les informations au fil de l’eau. La municipalité actuelle s’emploie à mettre en avant que ce qui lui apporte un succès apparent. C’est la base de sa stratégie de communication. Ne soyons pas dupe. En tant que citoyen, tout un chacun peut évaluer la gestion de la ville. Mais rester dans la critique, c’est jouer la facilité. Il faut reconnaître certains succès à la municipalité actuelle. Mais cela ne doit pas masquer les points noirs que l’on cherche à faire oublier et les échecs qu’on ne veut pas reconnaître. Qu’est-ce qui relève de la compétence du Maire et quelle est l’évaluation de son action ? Je propose un constat réel de la situation à Massy. Je ne vous affirme pas avoir les compétences sur tous les sujets, mais personne ne les a. La gestion d’une ville est un travail d’équipe. Le jugement que l’on pourra établir se fera sur la base du programme que je présenterai , au nom de Massy Plus Juste.

M. A. « Si l’objectif est d’influencer et de peser sur les décisions du prochain maire grâce à un score au 1er tour, ok pas de problème mais les dossiers doivent être maîtrisés. Si votre présence n’est que dans un but perso c’est à dire obtenir un poste ou des avantages en nature en échange d’un ralliement… ça c’est moins cool pour les gens qui vous supportent. »

D.H. : L’objectif de ma présence est bien d’influencer et de peser sur les décisions, en représentant des voix qui n’ont pas été jusque-là entendues, par manque de considération. Mais il ne s’agit pas de faire du témoignage en se confinant dans la contestation. Cette influence ne peut se faire que par l’engagement des Massicois, qui les amènera à occuper des fonctions d’élus.

Le but de ma présence est également d’assurer un contre-pouvoir vierge de toute influence extérieure, dictée par des instances politiques nationales.

Aucune stratégie de ralliement n’a été évoquée : je préfère me concentrer sur le 1er tour de l’élection qui sera le point le plus important. Toute éventualité sur le 2nd tour à ce jour ne serait pas productive. Nous parlerons du 2nd tour au soir du 9 mars 2008.

Au sujet de vos doutes concernant mes intentions, je pense que stratégiquement, si mon but était de prétendre à un poste ou un autre avantage en nature, je m’y serais pris autrement. La stratégie la plus élémentaire serait de se rapprocher du pouvoir actuel ou de l’opposition, pas de s’y confronter. J’ai choisi l’indépendance comme garant du respect de mes valeurs, de l’absence d’ambition personnelle et comme moteur de ce mouvement. Et je prends devant vous cet engagement de mener ce combat.

Pour conclure, je vous remercie encore pour ce commentaire car je me nourris de la critique. Celle-ci me permet de me remettre constamment en cause et de toujours garder à l’esprit que rien n’est acquis et que nous avons toujours des comptes à rendre. Elle montre également, par votre démarche, votre implication dans l’avenir de cette ville qui nous rassemble. C’est ce que je veux favoriser. J’espère avoir l’occasion de vous rencontrer afin de vous convaincre de vive voix de l’honnêteté de ma démarche.

En espérant avoir répondu à vos doutes.

Dawari HORSFALL

1 réflexion sur « Réponse au commentaire de M. Abesse »

  1. MSK

    Bonjour,

    J’aimerais féliciter ton courage et ta démarche citoyenne qui démontre à ceux qui pouvaient en douter que la potique n’est pas réservée uniquement à ceux ayant fait l ENA ou SCIENCES PO.
    Nous pouvons en effet être des acteurs majeurs das la gestion de notre ville et ainsi améliorer nos conditions de vie.
    Trop peu n’ose s’intéresser réellement à ce qui se passe et baisse les bras. Ton engagement auprès de la population massicoise sera bénéfique dans l’immédiat et sur le long terme pour les générations à venir.
    Bien que tu n’aies pas été formaté par les institutions et parties traditionnelles, vu les actions et les initiatives ménées durant toute ta vie pour la jeunesse massicoise, je défie quiconque pouvant prétendre que tu n’aurais pas les compétences requis pour t’engager dans cette démarche.
    Je dirais même plus, tu as un avantage non négligeable, un oeil nouveau et je suis certain que tu apporteras une façon nouvelle de faire de la politique. Comme tu le dis si tu dans la réponse apportée à Mr ABESSE « assurer un contre pouvoir vierge de toute influence exterieure ».
    Bon courage et sache que tu as le soutien de bon nombre d’entre nous qui te soutiendront jusqu’au bout tant que tu véhiculera ces valeurs citoyennes.

    Sincèrement,

    MSK

Les commentaires sont fermés.