Distribution de tracts sur Massy-Opéra

Samedi 08 Décembre 2007

Ce samedi, rendez-vous était donné à notre équipe de tractage pour la distribution officielle du tract de lancement de ma campagne. La pluie continue était de la partie et tenait également à jouer son rôle. Plus on est de fou, plus on rit, comme dit le proverbe. Ce qui n’a pas découragé les plus motivés d’entre nous : nous sommes prêts à surmonter des obstacles bien plus importants pour atteindre notre objectif. Et c’était rassurant pour moi.

Bref, de 14h30 à 15h, nous établissons la stratégie à adopter pour être le plus efficace possible : le quartier est dense, il y a beaucoup d’habitations à couvrir et les immeubles ne sont pas toujours accessibles. Nous décidons de nous répartir en deux équipes, en divisant le quartier en deux zones : sud / nord. Nous partirons de l’avenue de la République et descendrons jusqu’à l’avenue Saint-Marc. Et c’est parti, cette fois-ci !


Agrandir le plan

Finalement, au bout d’une demi-heure, la pluie et le froid commencent à se faire sentir, mais ne parviennent pas à entamer notre bonne humeur et notre motivation. L’entraide est là, ça nous permet de mettre en pratique les valeurs que nous prônons. De plus, ça permet de nouer des premiers contacts avec les habitants, dans les halls d’immeuble. Je me rappelle cette dame âgée, rentrant avec ses courses, qui me sollicite pour l’aider à porter son caddie dans les escaliers, avenue de France. Elle me remercie chaleureusement et j’en profite pour me présenter en tant que candidat aux élections municipales. Et là, je réalise un peu plus le rôle du Maire : être au service de la population, lui apporter le coup de main dont elle a besoin au moment où elle en a besoin. Est ce qu’un Maire doit être un privilégié, loin des préoccupations des habitants ? Je ne le crois pas. Qui s’est un jour posé la question du problème d’accès de cet immeuble, avec une dizaine de marche à gravir pour accéder au hall ? Personne, à part peut-être ce qui se sont résignés en disant « c’est comme ça, on fait avec ! ». Cette dame âgée m’avoue faire ses courses le samedi après-midi, car elle a peur de les faire le soir ! Une réalité dans un quartier qui échappe aux statistiques officielles, celles qui prétendent que l’insécurité baisse à Massy. Aux bonnes nouvelles annoncées sur le papier, je préfère rester confronté à la réalité du terrain. C’est ça le quotidien de nos concitoyens !

Après 2 heures d’effort, nous nous retrouvons enfin au premier point de ralliement, avenue Saint-Marc. Les deux équipes ont travaillé de manière quasi-synchrone et à 10 minutes près, nous finissons ensemble. C’est l’heure d’une petite pause bien méritée, je passe à la caisse et j’offre les pâtisseries… Ce petit break d’un quart d’heure nous permet de nous re-mobiliser encore pour continuer à tracter au-delà de notre premier objectif fixé. Cette fois, nous irons jusqu’à la rue de Rome. Avec le départ de certains membres de l’équipe, contraints par d’autres engagements, nous décidons de fusionner les deux équipes pour n’en faire qu’une. Et nous attaquons à nouveau, à la tombée de la nuit, pour finir vers 17h30.

Bilan de cette demi-journée : une très bonne efficacité, notamment au vue des conditions météorologiques et des difficultés d‘accès aux boites aux lettres dans certaines résidences, mais surtout une première étape d’évaluation du moral des troupes. Mais également le fruit de plusieurs semaines de réunion pour la réalisation de ce tract, et une aide précieuse de mon équipe que je remercie profondément.

C’est dans ces actions difficiles que l’on sait si on est bien entouré. Ca me laisse confiant dans l’avenir. A suivre…

Dawari

3 réflexions sur « Distribution de tracts sur Massy-Opéra »

  1. TS

    Bonjour Dawari
    Une belle initiative pour un projet ambitieux.
    Bon vent, on te soutient. Ta présence est une victoire pour la démocratie.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *